Francis

vendredi 5 juin 2009
par  Monique Cordon
popularité : 10%
0 vote

Francis est un retraité pacifié. Mais son parcours a été très tourmenté. Avec son accord, voici son témoignage écrit de sa main. « Tout homme est une histoire sacrée ».
Le Recteur

Pour évoquer la source de ma dévotion particulière pour Marie, il faut remonter à mon enfance. D’origine paysanne et d’une famille très nombreuse, nous vivions tous dans une pièce unique qui faisait office de cuisine, salle à manger et de chambre. Une cheminée servait à cuire les repas et de chauffage l’hiver. Autant dire que le feu était allumé en permanence. Sur la poutre de cette cheminée, au milieu, il y avait une statue de la Sainte Vierge. Un crucifix était cloué au-dessus mais très haut, pour moi inaccessible sinon avec une échelle. Belle image pour atteindre le Seigneur.

Par contre, pour toucher la Sainte Vierge, je n’avais qu’à me hisser sur le foyer de la cheminée. Foyer, le mot est lâché. La Sainte Vierge faisait bien partie de notre foyer. Elle était accessible. Pour moi, il n’y avait pas, dans mon esprit, d’autres chemins plus directs pour atteindre en esprit le Christ. Ce qui était vrai pendant mon enfance l’est encore aujourd’hui. Mais au long de ma vie adulte, il y a eu de graves désordres.

Après une quarantaine d’années de dérives et je dois l’avouer, de mise en veille de la foi, j’ai entrepris depuis six ans, de chercher autre chose que ce que nous nous souhaitons tous dans cette vie terrestre. Cela a commencé par une semaine de retraite dans une abbaye. J’ai terminé ce séjour par une vraie confession. 40 ans de péchés, ce n’est pas rien, une vraie traversée du désert.

Ma mère qui n’a jamais manqué un pèlerinage à Querrien, me parlait beaucoup de ce lieu. Elle ne manquait pas non plus, m’a-t-elle dit souvent, d’y venir en vélo mettre un cierge au pied de la statue de Notre-Dame de Toute Aide, chaque fois que l’un de ses enfants (10) était dans la « mouise ».

Quelque temps après ma retraite dans cette abbaye, j’ai décidé de me rendre à mon tour à Querrien. Comme tout le monde, j’ai mis un cierge devant la statue de la Vierge. J’ai beaucoup prié, avec le recul, avec des mots pas vraiment cohérents. Il faut croire que la Sainte Vierge n’est pas vraiment exigeante dans ce domaine. Je me suis alors rendu dans le champ des apparitions. Et là, coup de foudre (désolé, je ne trouve pas de mots plus explicites). J’ai été saisi par une Présence. Ce silence et l’authenticité de ce site ont imprégné tout mon être. Devant les vestiges d’une ancienne église, en bas du champ où je me suis rendu, j’ai été une seconde fois en dix minutes saisi d’une indéfinissable Présence. Ce dont je me souviens parfaitement, c’est que j’ai sorti machinalement mon chapelet, acheté et béni à l’abbaye. Il aurait été logique que j’égraine des « Je vous salue Marie ». Mais cette fois-ci, contrairement à la chapelle, j’avais l’impression que ma prière m’était inspirée par cette Présence. Ne me demandez pas combien de temps cela a duré. Ce que je peux dire, c’est que je me sentais dans une paix, une plénitude, devrais-je écrire, que je n’avais jamais connue auparavant. C’est surement aussi cela le miracle de Querrien.

Inutile de vous dire que je suis un « chercheur de Dieu » qui ne manque jamais d’aller se confier à Notre-Dame de Toute Aide, le plus souvent possible. La « Rencontre » est chaque fois renouvelée.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Dailymotion Bouton Ustream Bouton Contact image Jésus

image Noel
Bannière denier

Les visiteurs viennent de...

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois