Gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit. Au Dieu est qui, qui était et qui vient maintenant et pour les siècles des siècles.

jeudi 22 avril 2010
par  P. Pierre de Couëssin
popularité : 10%

Reconnaissons-le, il y a un immense contraste entre la simplicité du Je vous salue, Marie et la finale qui ponctue la dizaine du chapelet : Gloire au Père ..

D’un côté, des paroles de tous les jours, même si leur contenu est très dense. De l’autre, un concentré du dogme trinitaire où chacun des termes a donné naissance à des tonnes de livres très érudits.

Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, c’est comme une sorte de pause dans le chemin du chapelet. Mais lui permet-on vraiment, à cette pause, d’enrichir, d’élargir, d’illuminer la prière, ma prière, notre prière ?

Amis, voici quelques petites lumières pour mieux vivre le chapelet, prière mariale par excellence, la plus populaire, la plus universelle. Et, mine de rien, pleine de théologie, elle aussi, parce que cousue de réminiscences bibliques.

Gloire
Rien à voir avec la notoriété d’un politicien célèbre, d’un violoniste virtuose, d’un champion cycliste !

Le mot a son origine dans la langue du peuple hébreu et dans celle des grecs. Il évoque quelque chose de solide, de dense, de puissant et, en même temps, quelque chose de lumineux, de rayonnant, de resplendissant.

Nous sommes habitués au Gloire à Dieu au plus haut des cieux que nous disons ou que nous chantons à la messe. Ces paroles évoquent d’abord une Présence lointaine et majestueuse. Et, tout de suite, il est fait allusion au mystère de Noël : Paix sur la terre aux hommes qu’Il aime. Un tout-petit que Marie berce dans ses bras. C’est l’inouï du mystère de l’Incarnation. J’y reviendrai plus loin.

Père
C’est Jésus lui-même qui va donner à la Gloire de Dieu un visage. Et quel visage ! Celui d’un père, d’un papa. Ouvre ton évangile, tu ne vas pas mettre longtemps à tomber sur ce mot de Père. Pour rejoindre quel est ce Père, lis simplement le paragraphe des embauchés aux vendanges dans St Matthieu 20, 1-16. Dans un premier temps, tu seras peut-être choqué et, ensuite, je suis sur que tu découvriras quel est ce Père.

Fils
Je viens de le dire, c’est Jésus, le Fils Bien-Aimé qui, après les 20 siècles de l’Ancien Testament, va pleinement révéler Dieu-Père, Source de tout amour et de toute vie. Au cours de cette longue période, Il a été d’abord perçu comme un Dieu Tout-Puissant, parfois terrible. Peu à peu, s’est imposée l’idée qu’il était Dieu Fidèle, patient avec les hommes souvent rebelles, plein de tendresse.

Jésus dira : « Qui me voit, voit le Père » et, par sa vie tout entière, il fera découvrir un Dieu Coeur. Un théologien écrira : « On est passé du Dieu des armées au Dieu désarmé ».

Et voilà que le mystère de Dieu, sa Gloire, s’éclaire merveilleusement. Il est le bébé dans les bras de Marie. Il est le crucifié du Calvaire. Ici et là, il est totalement dépendant - d’une dépendance d’amour - des hommes. De leur accueil en Marie. De leur rejet au jour de la Croix.

Esprit
Jésus a un visage, celui du charpentier de Nazareth, celui de l’Homme des douleurs (Jn 19,5) et celui du Ressuscité (Jn 20,28). Le Père a le visage d’un père, « tellement Père », écrira un des premiers théologiens de l’Eglise naissante.

Mais l’Esprit, lui, n’a pas de visage. La Bible parle de lui à partir de trois symboles : le vent, l’eau, le feu. Trois réalités insaississables (et invisible pour la première). Il est partout. Il a mille visages. Il modèle notre visage à tous pour nous conduire à la ressemblance de Jésus. Certains se laissent faire plus que d’autres, les Saints. Mais en tous les hommes, absolument tous, il travaille, très souvent incognito.

Le mystère de Dieu.
N’associons surtout pas au mot mystère des idées de magie, de choses extraordinaires et terrifiantes, de manifestations plus ou moins excentriques. C’est tout le contraire. Les plus à même d’entrer dans le mystère de Dieu sont les petits, les tout-petits même, dit Jésus (Mt 11, 25-27)

Pas besoin d’avoir fait de grandes études ! Heureux les cœurs purs, ils verront Dieu (Mt 5, 8). Voir Dieu, entrer dans le mystère, c’est la même chose. Le Mystère n’est pas un mur qui barre la route. C’est plutôt un chemin sur lequel on avance. Plus on marche, plus on voit, avec les yeux de la Foi, les yeux de Pâques.

La finale en français du Gloire à Dieu se dit parfois de la manière suivante : Gloire à Dieu .. comme il était au commencement (in principio). C’est une mauvaise traduction. Le commencement, le « principe » de Dieu, c’est de n’avoir pas eu de commencement. Dieu est. Il vaut donc mieux dire : Gloire à Dieu... au Dieu qui est, qui était et qui vient ...

Maintenant
Il y a « maintenant » dans la dernière partie du Je vous salue Marie. Maintenant et à l’heure de notre mort.

Chaque maintenant de nos vies c’est le maintenant de Dieu qui est, qui était et qui vient. Il est là en ce lieu où je prie. Il est là dans chaque maintenant de bonheur, de supplication, de combat. Il est là, Dieu Amour, Dieu Coeur, Dieu Vie.

Pour les siècles des siècles.
Et voilà comment nous découvrons, dizaine après dizaine, que la prière à Marie - que nous disons les pieds sur terre, dans des situations et avec des intentions bien concrètes - nous projette dans l’immensité de l’Univers, dans l’immensité de l’Histoire, dans l’immensité de Dieu.

Ce sentiment de Gloire, c’est celui que vivait Marie en permanence. Prends et prie le Magnificat. De là où elle était, Marie sait, Marie croit, Marie voit Dieu penché sur elle. Elle voit ce que Dieu a fait, fait et fera. Il déploie la force de son bras .. Il disperse .. Il renverse .. Il comble .. Il relève ..

Ainsi, quand tu pries le chapelet, seul ou avec d’autres, tu existes dans l’Amour du Seigneur, Père tellement Père, de Jésus Sauveur notre frère en humanité, de l’Esprit Sanctificateur qui, en cet instant, suscite dans ton cœur confiance pour tenir et continuer, joie d’être bien-aimé, élan pour devenir, de plus en plus, bien-aimant.


Annonces

Nouvelle version du site

Le site du Sanctuaire Notre-Dame de Toute Aide de Querrien a été ravalé. Il adopte un style plus moderne avec de nouvelles fonctionnalités. Mais naturellement il reste probablement quelques scories, des fonctions qui ne marchent pas, des fautes...

Merci de les signaler à philippe.giron orange.fr