Découverte de Paul VI avec le père Gérard Nicole 

vendredi 12 octobre 2018
par  Bernard Le Ho
popularité : 40%
0 vote

Article issu du site internet de la Paroisse Notre-Dame de Bon Secours
de Guingamp

Près d’une centaine de personnes ont assisté à l’Université Catholique de l’Ouest (UCO) le mardi 9 octobre à la conférence de l’abbé Gérard Nicole sur le pape Paul VI, qui sera canonisé le 14 octobre par le pape François. Beaucoup furent heureux de retrouver le père Nicole, qui fut curé de Guingamp. Lui-même se considère comme « un chrétien qui doit beaucoup à Paul VI ». Grâce à ses qualités pédagogiques, il a aidé à mieux connaître Paul VI (1897-1978), un pape à l’apparence un peu austère, mais dont le rôle fut essentiel dans l’Église au temps du concile Vatican II et dans les années qui ont suivi. Voici quelques notes glanées au cours de cette soirée.
Père Gérard Nicole
Père Gérard Nicole

Une œuvre et une action considérables.

Qui s’en souvient ? Paul VI fut l’homme d’un discours fameux à l’ONU en 1965, celui qui simplifia la papauté, qui reprit les travaux du concile interrompu par la mort de Jean XXIII (1963). Il fut le premier pape à voyager (abondamment) hors d’Italie, à se rendre à Jérusalem… Il initia avec le patriarche Athénagoras une réconciliation entre catholiques et orthodoxes, institua la Journée Mondiale de la Paix, reconnut deux femmes (Thérèse d’Avila et Catherine de Sienne) docteurs de l’Église… Ses textes les plus connus sont  Ecclesiam suam  (Son Église - 1964), Populorum Progressio (sur le développement des peuples - 1967),  Humanae vitae  (sur le mariage, la régulation des naissances - 1968),  Evangelii nuntiandi  (sur l’évangélisation – 1975). Chacun d’eux marqua les esprits !

La pensée précède l’action…

De sa vie, marquée par des ennuis de santé, on retiendra une devise : « l’action doit suivre la pensée ». Paul VI s’appliqua dès sa jeunesse à former des chrétiens à la réflexion, à la philosophie même. Cela devait les renforcer dans leur résistance à l’athéisme qui en gagnait plus d’un, ainsi qu’au fascisme alors triomphant. Aumônier national des étudiants catholiques, membre influent de l’administration vaticane, archevêque de Milan, proche des milieux ouvriers, fin connaisseur de la vie politique, ces expériences lui donnèrent une vaste connaissance de la société, de ses rouages, de ses aspirations.
Peu enthousiaste à l’annonce du concile en 1962 par Jean XXIII, il va cependant « jouer le jeu » et mener le concile à son terme (1965), en lui imprimant sa marque. Ensuite, il engagea toute son autorité dans la mise en œuvre des décisions prises.

une partie de l'assistance
une partie de l’assistance

Homme de dialogue, « éducateur de la foi »

Sa personnalité fut caractérisée par la recherche du dialogue, sans concessions sur le fond pour autant. Démocrate à une heure où l’Italie est loin d’être acquise à ce mode de gouvernement, il fut un « éducateur de la foi », éduquant aussi au témoignage, et, nous l’avons dit, insistant particulièrement sur l’intelligence et la culture. Dans une homélie, il eut cette phrase qui résonne particulièrement à nos oreilles de paroissiens engagés dans la Semaine Missionnaire : « On ne peut pas être missionnaire si on ne se forme pas » : l’action est impossible sans exigence intellectuelle. Son enseignement était centré sur le Christ. Par ailleurs, il était francophile. Sa préoccupation constante fut de contribuer à l’instauration d’une « civilisation de l’Amour » : chez Paul VI, l’amour du Christ et de l’Église est inséparable de l’amour de l’homme.
Merci au père Gérard Nicole de nous avoir mis en lumière ce pape, bientôt saint Paul VI, tout en nous replongeant dans la vie de l’Église à un tournant de son histoire récente. Les personnes désireuses d’approfondir l’œuvre de ce pape auront à cœur de retrouver notre conférencier le samedi 2 mars 2019, de 9h 30 à 16h 30, à la Maison Saint-Yves (St-Brieuc) : ils y découvriront l’encyclique Ecclesiam Suam, « une encyclique pastorale sur les rapports de l’Église avec le monde ». (Flyer ci-dessous).


PS :

Cette conférence sera donné le dimanche 18 novembre au sanctuaire Notre-Dame de Toute Aide à 15h00.


Commentaires

Bouton Facebook Bouton Dailymotion Bouton Ustream Bouton Contact image Jésus

Bannière denier

Les visiteurs viennent de...

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234